Matarr Baldeh/Maria Kahn

La Campagne mondiale pour l’éducation (CME) organise chaque année au mois d’avril la Semaine mondiale d’action. C’est le moment où des enfants, des enseignants, des parents et d’autres gens du monde entier s’unissent pour lancer ensemble leur appel à l’éducation. L’an dernier, quatorze millions de personnes ont pris part à cette campagne qui s’intitulait The Big Read/La grande lecture. Matarr Baldeh, coordinateur d’EFANET en Gambie et membre de la direction de la CME, et Maria Kahn, directrice du Bureau Asie-Pacifique Sud d’éducation des adultes (ASPBAE) et elle aussi membre de la direction de la CME, présentent ici une importante déclaration. 

Présentation de la Semaine d’action mondiale


Chers Ministres, Madame la Directrice générale et chers Participants, merci de cette occasion qui m’est donnée de prendre part à la cérémonie d’ouverture de la CONFINTEA VI.

C’est un honneur d’être ici présent aujourd’hui pour partager avec vous les souhaits et préoccu pations des quatorze millions de personnes qui ont participé à l’édition 2009 de la Semaine d’action mondiale qui s’intitulait La Grande lecture, alpha bétisation et apprentissage pour tous («The Big Read, Literacy and Learning for All).

Du 23 au 29 avril de cette année, des militants, des apprenants adultes, des auteurs, des leaders moraux et des membres de la communauté de l’éducation des adultes se sont réunis pour appeler à l’action dans les domaines de l’éducation et de l’alphabétisation des jeunes et des adultes. Nous avons pour cela reçu le sou tien de Nelson Mandela, de la reine Rania de Jordanie, de Chimamanda Ngozi Adichie, d’Alice Walker et de Paulo Coelho.

 

Participantes de la CONFINTEA VI
Source: Claudia Ferreira

La grande lecture a été célébrée dans cent-vingt pays avec des militants qui ont lu et écrit des histoires présentées à des politiques pour attirer l’attention sur les déficits qui existent dans le monde au sujet de l’alphabétisation et de l’apprentissage.

Nous avons mobilisé les gens pour demander que l’on cesse de négliger ce secteur. Il est scandaleux que près de huit-cents millions d’adultes, majoritairement des femmes, puissent s’éveiller demain sans savoir lire ni écrire. Ces gens sont incapables de gagner leur vie, n’ont pas accès aux services de santé et sont exclus de la participation à la vie de la société et à la démocratie.

Afin de les soutenir dans la lutte qu’ils mènent pour s’instruire, nous vous présentons cette brochure contenant une représentation des noms des quatorze millions de militants qui ont participé à La Grande lecture ainsi qu’une copie de La Grande lecture et du Grand livre, notre compte rendu de la campagne 2009.

Nous préparons à présent l’édition 2010 de la Semaine d’action mondiale qui s’intitulera: 1BUT: l’éducation pour tous. Grâce à ce partenariat exceptionnel avec la FIFA à l’occasion de la coupe du monde de football 2010, nous mobiliserons dans un élan sans précédent l’intérêt du public et la volonté politique au sujet de l’EPT. Nous avons déjà réuni des footballeurs d’envergure mondiale comme Zinedine Zidane et Rio Ferdinand. Avec leur soutien, nous rallierons trente millions de supporters pour lancer un appel à l’action concernant le financement de l’EPT en 2010.

Je laisse à présent la parole à Maria….

Maria Kahn

Merci. Je souhaite présenter les recommandations de la société civile à la CONFINTEA. Je reviens juste du FISC, une réunion unique en son genre où se sont rassemblés des praticiens et activistes de l’éducation des quatre coins du globe. Le FISC a demandé les choses suivantes:

L’éducation des jeunes et des adultes doit être inclusive et diversifiée, englobant toutes les sphères de l’activité humaine. Elle doit reposer sur des actions intersecto rielles et interministérielles, placées sous la direction du ministère de l’Éducation ou d’organismes équivalents. Il faut cesser de recueillir des informations ou statistiques basées sur la séparation artificielle entre alphabétisation et analphabétisme.

L’éducation de base des adultes doit être un droit légalement exigible. Tous les gouvernements doivent, d’ici à 2012 concevoir des politiques avec des coûts plei nement calculés et des plans et législations bien ciblés concernant l’alphabétisation des adultes et l’éducation tout au long de la vie.

Il faut que la CONFINTEA VI se mette d’accord sur un objectif minimum obli

gatoire de 6 % des budgets nationaux de l’Éducation à affecter à l’éducation des adultes. Il est nécessaire que les employeurs investissent tous au moins 1 % de la masse salariale dans des activités d’éducation et de formation liées au travail.

La communauté des donateurs doit affecter 6 % de l’aide à l’alphabétisation et à l’éducation des adultes.

Il faut que l’Initiative de mise en oeuvre accélérée de l’EPT devienne une Initiative mondiale en faveur de l’éducation pour tous, incitant à l’action et à l’investissement dans l’alphabétisation et l’éducation des adultes.

Il est nécessaire de mettre au point dans tous les domaines des points de référence et des mesures de suivi des engagements pris à la CONFINTEA, le tout s’accom pagnant tous les trois ans de la réalisation d’un rapport de suivi mondial.

Les gouvernements doivent reconnaître que la société civile et les apprenants ont un rôle crucial à jouer dans le dialogue politique concernant l’élaboration de politiques et les pratiques de l’apprentissage des adultes ainsi que leur suivi.

Nous sommes prêts à assumer notre rôle, mais nous attendons des gouverne ments qu’ils donnent l’exemple en veillant, non pas dans un lointain avenir mais pour cette génération, à mettre un terme à l’analphabétisme et à l’ignorance. Tel est l’appel que nous lançons au nom du FISC et des quatorze millions de militants aux quatre coins du globe.

 

 

 

«Recréation
Source: Claudia Ferreira

 

 

 


Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.