Walter Hirche

Walter Hirche, président de la Commission allemande pour l’UNESCO, ancien secrétaire d’État parlementaire du ministère fédéral de l’Environnement a inauguré la conférence au nom de madame Rita Süssmuth, présidente de la CONFINTEA V (1997) et présidente de la DVV qui, en raison d’un empêchement, s’était trouvée dans l’impossibilité de se rendre à la conférence.

Cérémonie d’ouverture


Monsieur le Président du Sénat du Brésil, Votre Altesse royale [Princesse Laurentien des Pays-Bas], Madame la Directrice générale de l’UNESCO, Chers Ministres, Excellences, Mesdames et Messieurs,

Je suis particulièrement honoré de m’adresser à un auditoire aussi distingué au nom de madame Rita Süssmuth, ancienne présidente du Parlement allemand qui a également présidé la CONFINTEA V. Madame Süssmuth regrette profondément de n’avoir pas pu se rendre à Belém pour inaugurer solennellement cette conférence aujourd’hui. Elle m’a demandé de vous transmettre ses salutations ainsi que ses meilleurs voeux de succès pour la CONFINTEA VI – la 6e Conférence internationale sur l’éducation des adultes.

 

 

Walter Hirche, Adama Ouane
Source: Björn Otte, UNESCO

 

 

Il y a douze ans, en juillet 1997, la communauté internationale se réunissait à l’occasion de la cinquième Conférence internationale sur l’éducation des adultes tenue alors en Allemagne, dans la magnifique ville de Hambourg. À l’occasion de cette conférence décisive, les représentants de gouvernements, de la société civile et d’autres partenaires adoptèrent la Déclaration de Hambourg et l’Agenda pour l’avenir. Ces deux documents reconnaissent que l’apprentissage et l’éducation des adultes font partie intégrante de l’apprentissage tout au long de la vie et dans toutes ses dimensions. Ce sont des outils indispensables pour s’attaquer aux défis mondiaux liés à la démocratie, à la résolution des conflits, à la paix, aux droits humains, au respect de la diversité, à un développement durable aux plans économique et environnemental, et au développement de la main-d’¶uvre. Ces textes soulignent clairement le rôle de l’apprentissage des adultes dans l’autonomisation des femmes et des hommes quant à leur développement individuel et à leur participation au développement de leurs communautés et sociétés.

Depuis 1997, toutefois, le monde a changé. Une foule de phénomènes qui influaient il y a douze ans sur la vie des gens ont continué à évoluer. La mondialisa tion a pris de l’ampleur, offrant une multitude d’opportunités à certains, mais aussi posant à d’autres de nouveaux défis, exigences et obstacles. Nous luttons tous pour poursuivre notre chemin dans de nouveaux environnements profes sionnels et au milieu de nouvelles formes d’organisation sociale et de communication. Nous vivons à une époque d’énormes mutations sociales et culturelles, d’incertitudes et de craintes, et de conflits et de menaces mettant en péril l’ordre politique et éducatif établi. Pour couronner le tout, la crise économique et financière remet en question tant nos valeurs que nos systèmes économiques.

Plus que jamais, il est essentiel d’investir dans l’apprentissage et l’éducation pour surmonter la crise actuelle et construire pour tous un avenir meilleur, plus pacifique, tolérant et viable.

L’UNESCO s’engage pleinement en faveur de l’apprentissage et de l’éducation des adultes (et par conséquent de l’apprentissage tout au long de la vie et d’un développement humain durable), ce qu’elle fait par le biais de ses activités dans l’éducation et dans ses autres domaines de compétences (la culture, la commu nication et l’information, les sciences naturelles et les sciences sociales), et par l’intermédiaire des CONFINTEA. Les gouvernements et la société civile dans le monde entier ont activement participé à l’organisation de cette sixième édition de la CONFINTEA en rédigeant pour cela des rapports nationaux et en participant aux conférences régionales préparatoires. À présent, ces gouvernements et la société civile se sont réunis à Belém pour échanger sur la pratique et la politique, et pour élaborer un cadre d’action conjoint et des stratégies et outils pour l’avenir.

Chers Ministres, Excellences, Mesdames et Messieurs,
Chers Collègues Éducateurs d’adultes et chers Apprenants,

L’ancienne présidente de cette conférence m’a prié de vous dire qu’elle soutient de tout son coeur les objectifs de cette CONFINTEA VI, à savoir que le rôle de l’apprentissage et de l’éducation des adultes dans l’apprentissage tout au long de la vie et pour le développement durable soit reconnu et qu’un cadre d’action soit élaboré pour «passer de discours à l’action».

C’est dans cet esprit que je souhaite inaugurer cette conférence et passer le relais de la CONFINTEA aux participants de la conférence de Belém afin qu’ils élisent le président de la CONFINTEA VI et les autres membres du secrétariat de la conférence.

Tandis que nous attendons avec impatience que s’ouvrent les discussions et déli bérations de cette conférence, permettez-moi de nous souhaiter à tous du succès, l’inspiration nécessaire et beaucoup de courage lorsque nous formulerons et adop terons le cadre d’action qui nous aidera à exploiter la puissance de l’apprentissage des adultes pour créer un avenir viable!

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.